La soie, ses propriétés, son entretien

Fibre naturelle d’origine animale, constituée de deux protéines (la séricine et la fibroïne), la soie est pleinement écologique. Le ver à soie, Bombyx Mori, qui file la fibre n’a été nourri que par des feuilles de mûrier. C’est donc une fibre authentique servant de référence pour les autres fibres textiles. A l’échelle mondiale, sa production est de faible quantité, ce qui en fait un produit précieux et rare.

  • Ses qualités sont multiples : finesse et douceur, éclat incomparable, tomber et souplesse.
  • Ses performances sont inégalées : grande capacité d’absorption d’eau, jusqu’à 30% de son poids, d’où grand confort corporel. Résistance à la rupture comparable à celle d’un fil d’acier de même section.
  • Ses propriétés : confort thermique, fraîche en été, chaude en hiver, matière hypoallergénique. A noter que son origine animale lui confère de petites irrégularités qui sont la marque de son authenticité.

Porter de la soie est un plaisir, en tant que matière naturelle, elle a besoin de se reposer, de se “relaxer”, ce qui veut dire ne pas être portée plusieurs jours de suite. Pliée dans un bagage, la soie peut se froisser, mais suspendue à un cintre, son élasticité naturelle lui permet de se défroisser. Teinte ou imprimée, la soie n’aime pas la pluie, sauf si elle a reçu un traitement de protection qui la rend imperméable (Teflon, Scothguard).

Entretien de la soie

Nettoyage à sec

C’est le mode d’entretien le plus approprié. Appliquer un cycle « limitation des sollicitations mécaniques et/ou la température et/ou d’addition d’eau ou solvant ». Néanmoins il faut respecter quelques précautions : utiliser un filet pour éviter les frottements, ne pas mélanger les articles en soie avec des articles lourds, respecter la demi charge, employer un solvant pur, éviter l’usage du prébrossant ou tout contact avec un article prébrossé.

Lavage

L’usage du chlore est prohibé. Il détruit la soie. Contrairement aux idées reçues, certains articles en soie peuvent être lavés à la main. L’usage de la machine à laver est déconseillé. Ne vous privez pas de cette expérience : laver des articles en soie à la main, c’est vraiment un moment agréable, tant la fibre est douce, légère, ondulante, gourmande ! C’est un instant exquis que vous partagerez avec votre foulard.

C’est curieux mais il y a une grande similitude entre prendre soin de ses cheveux et prendre soin de la soie. Se laver la tête peut être agréable, on masse le cuir chevelu, on se détend. Les principes sont identiques, bien mouiller les cheveux ou la soie, utiliser des produits doux, manipuler avec délicatesse la chevelure et la soie, éviter les chocs thermiques en lavant les cheveux à l’eau très chaude puis en les rinçant à l’eau très froide. Dans le dernier rinçage on peut verser sur la chevelure un demi verre de vinaigre d’alcool blanc pour donner du brillant aux cheveux. Ensuite on procède au séchage. Pour absorber l’excès d’eau, on utilise une serviette éponge en la pressant sur les cheveux, en évitant de frotter énergiquement puis autant que possible ne pas utiliser le séchoir mais s’ébrouer à l’air. Pourquoi tant de ressemblance ? Parce que les cheveux, la soie et la laine ont en commun une matière qui est la kératine et cela donne les mêmes effets et les mêmes réactions. Vérifiez vous-mêmes en brûlant un cheveu, un fil de laine et un fil de soie : un même résidu noir et friable et une même odeur. C’est un test à effectuer pour différencier la soie de la viscose.

Préparer donc un bain de long, c’est-à-dire un grand volume par rapport à l’article, à température tiède, 30°C, dans lequel du savon en paillettes ou une lessive douce appropriée et préalablement dissoute totalement. Ne pas laisser tremper l’article avant le lavage. Ne pas frotter. Rincer abondamment en eau claire (ajouter éventuellement une cuillère à café de vinaigre blanc par litre d’eau dans le dernier bain de rinçage). Ne pas laisser l’article mouillé en « boule » en particulier les imprimés. Rouler bien à plat dans un serviette éponge, puis essorer sans tordre. Sécher à plat ou sur un cintre en ambiance tempérée. Le séchage en tambour (sèche linge) est déconseillé, les frottements contre le tambour risquent de provoquer des cassures.

Pour l'entretien des cravates et du velours le NETTOYAGE A SEC est conseillé, nos pas à cause des couleurs, mais surtout à cause du pannage pour le velours et de la forme pour les cravates.

Repassage

L’emploi du fer à vapeur est déconseillé.

Après lavage et essorage, repasser l’article humide avec un fer réglé « 2 points » (150°C). Si l’article est sec, il est conseillé d’utiliser un linge humide en évitant d’insister sur les ourlets ou les coutures. Ne pas mouiller localement, cela risque de provoquer une auréole.

Pour le velours, nous conseillons le repassage à l'envers, dans le sens du pannage.


À votre écoute

+ 33 9 81 83 18 70

Préparation rapide

48 h chrono

Maison traditionnelle

16 rue du bœuf, 69005 Lyon

Paiement sécurisé

CB et PayPal

Brochier Soieries Vieux Lyon | CGV | Mentions légales | Conception : Agence E-Denzo